« SAVE THE DROP », LA CAMPAGNE DE GREEN CROSS POUR LA JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU DE 2017

Le 22 mars, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau, Green Cross inaugurera les premiers « Jeux Olympiques pour la Durabilité » au travers de la cinquième édition de « Salva la Goccia » (« Save the Drop »), une campagne de sensibilisation sur la conservation de l’eau.

Les enfants, les étudiants, les citoyens et les familles et les athlètes provenant du monde entier sont invités à participer à ce challenge spécial de la chasse au gaspillage. L’objectif : réduire la quantité de déchets déversés dans les canalisations et établir de nouveaux records concernant l’économie de l’eau. Ce challenge, qui compte la présence des médaillés olympiques de canoë Josefa Idem et Antonio Rossi, est organisé par le Comité National Olympique Italien (CONI).

 

Pour la Journée Mondiale de l’Eau de 2017, les Nations Unies ont choisi d’aborder le thème des eaux usées – l’eau provenant des utilisations domestiques, agriculturales et industrielles qui peut être déversée dans la nature sans avoir été proprement traitée.

D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra en ville. Cependant, la plupart des zones urbaines des pays développés ne possède pas d’infrastructure adéquate pour traiter les eaux de manière efficace et durable. Trouver de nouvelles approches pour collecter et utiliser les eaux usées sera un véritable défi, mais il sera également nécessaire d’adopter une attitude plus consciencieuse concernant l’utilisation des ressources hydriques au quotidien.

Grâce aux réseaux sociaux, le bouche à oreille va vite et peut aider à surmonter ce défi. Il est de nos jours plus facile de convaincre les foules de réduire les déchets, de passer moins de temps sous la douche, ou d’utiliser un verre d’eau pour se laver les dents au lieu de laisser couler l’eau du robinet. Il est également plus facile de leur faire prendre conscience qu’il vaut mieux choisir des aliments faibles en empreinte aquatique (fruits et légumes), qu’il faut réutiliser l’eau plusieurs fois avant de la jeter et qu’il faut bannir les habitudes polluantes.

Pour participer, c’est très simple. Il vous suffit de penser à une action protectrice des ressources hydriques et de la mettre en place. Postez-la sur votre page Facebook ou sur votre compte Twitter (en utilisant les hashtags #salvalagoccia et #savethedrop) et partagez-la sur la page Facebook « Salva la Goccia ». Un compteur en ligne visible sur www.immaginiperlaterra.it mettra à jour en continu le nombre de participants, montrant en temps réel la contribution des communautés protectrices des ressources hydriques.

Au cours de ces dernières années, la campagne « Save the Drop » a impliqué plus de 100 000 étudiants, plus de 300 écoles, plusieurs municipalités et maires et des milliers d’utilisateurs de Facebook. Ces chiffres sont amenés à augmenter pour cette cinquième édition qui aura lieu le 22 mars.

LA JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU 2017 – POURQUOI GASPILLER DE L’EAU ?

Célébrée chaque année le 22 mars, la journée mondiale de l’eau consiste à prendre des mesures pour faire face à la crise de l’eau. Aujourd’hui, plus de 663 millions de personnes vivent sans avoir un accès sûr à l’eau potable proche de chez eux. Elles passent des heures innombrables à faire la queue ou à marcher jusqu’à la source la plus proche et souffrent des impacts sanitaires résultant d’une consommation d’eau insalubre.

Les Objectifs de Développement Durable (Sustainable Development Goals, en anglais), lancés en 2015, ont pour but d’assurer un accès sûr à l’eau potable pour tout le monde d’ici 2030, plaçant ainsi l’eau au cœur du combat contre l’extrême pauvreté. Un autre combat qui nous oblige, d’ici à 2030, à « améliorer la qualité de l’eau en réduisant la pollution, en éliminant l’immersion de déchets et en réduisant au minimum les émissions de produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et en augmentant nettement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau ».

Au niveau mondial, la grande majorité des eaux usées provenant de nos maisons, villes, industries et de notre agriculture retournent à la nature sans être traitées ou réutilisées – polluant ainsi l’environnement et détruisant des nutriments précieux et d’autres matériaux récupérables.

Au lieu de gaspiller les eaux usées, nous devrions travailler à réduire leur volume et à les réutiliser. Dans nos maisons, nous pouvons réutiliser les eaux grises pour arroser nos jardins et parcelles agricoles. Dans nos villes, nous pouvons traiter et réutiliser les eaux usées pour les espaces verts. Dans l’industrie et l’agriculture, nous pouvons traiter et recycler les eaux usées, en les utilisant par exemple pour les systèmes de refroidissement et l’irrigation.

En exploitant cette ressource précieuse, nous améliorerons le cycle de l’eau pour tous les êtres vivants. Nous aiderons également à atteindre l’Objectif 6 du Développement Durable, c’est-à-dire réduire la proportion d’eaux usées non traitées et augmenter le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau.

En savoir plus sur les actions de Green Cross permettant d’aider à atteindre l’Objectif 6 du Développement Durable, plus particulièrement au sujet des eaux usées :

Fournir un accès à l’eau et à l’assainissement au travers du projet Smart Water for Green Schools (De l’eau intelligente pour des écoles vertes, en français) : le projet SWGS, lancé par Green Cross en 2010 dans le but de fournir un accès à l’eau et à l’assainissement aux communautés dans le besoin partout dans le monde, contribue aux efforts internationaux pour la sécurisation de l’eau potable et de l’assainissement pour tous les êtres humains. Le projet SWGS s’adresse avant tout aux enfants, puisqu’ils sont plus vulnérables aux maladies hydriques, mais vise également les autres personnes des communautés.

Le projet SWGS comprend la construction d’infrastructures et l’autonomisation des communautés pour qu’elles puissent entretenir leurs propres installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement, afin de réduire le risque de maladies hydriques, promouvoir l’utilisation durable des ressources en eau et accroître le taux de scolarisation, l’éducation des filles et d’arriver à l’égalité des sexes.

Le projet SWGS est mis en place dans plus de 169 villages du monde : au Ghana, en Bolivie, en Argentine, en Côte d’Ivoire, au Kenya, au Mexique, en Chine (dans les provinces du Yunnan et du Guizhou), en Ukraine, au Sénégal, au Brésil et au Sri Lanka.

Construction de latrines écologiques dans les zones rurales du Ghana

Combattre l’utilisation des pesticides obsolètes, du mercure, du plomb et de l’uranium : Green Cross et ses organisations partenaires ont travaillé à l’élimination des pesticides obsolètes (et autres produits toxiques tels que le mercure, le plomb et l’uranium) dans plus de 30 pays – notamment dans les pays de l’ancienne Union Soviétique et de l’Afrique de l’Ouest. Les pesticides obsolètes posent un véritable problème au niveau environnemental et sanitaire. La plupart de ces produits chimiques sont radiés à l’échelle locale, interdits à l’échelle internationale conformément à la Convention de Stockholm à cause de leur impact massif sur la santé publique et l’environnement, ou inutilisables en raison d’un stockage à long terme entraînant la dégradation de la planète. L’eau est l’une des principales voies d’accès à l’environnement pour les pesticides obsolètes et autres déchets toxiques.

Les statistiques de l’OMS démontrent que la pollution entraîne la mort d’une personne sur sept, faisant de la pollution environnementale l’une des principales causes de décès dans les pays à faibles et moyens revenus. L’élimination des pesticides obsolètes et d’autres déchets toxiques ainsi que le renforcement des capacités dans ce domaine revêtent donc une importance capitale pour réduire la pollution de l’eau et protéger la santé humaine.

Voir aussi : http://www.greencross.ch/en/news-info-en/case-studies/environmental-reports/

Pour plus d’information sur La Journée Mondiale de l’Eau et les thèmes abordés cette année, rendezvous surhttp://www.worldwaterday.org/

LES SIOUX DE STANDING ROCK MIS À L’HONNEUR POUR LEUR HÉROÏSME LORS DU 14ÈME GALA ANNUEL GLOBAL GREEN

Le 14ème gala annuel de la Global Green s’est déroulé vers la fin du printemps au TAO Asian Bistro, situé au centre d’Hollywood. Cet événement a accueilli 300 invités et spectacles, réalisés par Estelle, Tayle Dayne et Cody Simpson. L                a Global Green a rendu honneur à David Archamault II, chef de la tribu Sioux Standing Rock, mais aussi à d’autres personnes, lieux et dirigeants de la planète, notamment Plastic Pollution Coalition, 4Navitas, l’aventurier spécialiste des milieux polaires Douglas Stoup et le PDG de Earth Day Texas Ryan Brown.

Parmi les invités et animateurs célèbres, la Global Green a pu compter sur la présence de Jane Fonda, Orlando Bloom, Jeff Bridges, Cody Simpson, Ed O’Neil, Oliver Stone, Garcelle Beauvais, James Van der Beek, John Salley, Ryan Guzman, Rachel Griffiths et Paula Abdul. « Standing Rock est arrivé, et personne ne peut nous les reprendre » a déclaré Jane Fonda d’un ton franc et sincère lors de son discours.

Cet événement VIP a rassemblé la communauté d’Hollywood dans le but de soutenir Standing Rock, et de célébrer le travail de ces leaders environnementaux en matière de protection des personnes, lieux et de la planète. La collecte de fonds a été organisée dans le but de recueillir des fonds et d’accroître la sensibilisation du public concernant les initiatives climatiques de la Global Green à Los Angeles et dans les autres villes du pays. Le président et PDG de Global Green, Les McCabe, a déclaré : « Le mouvement environnemental moderne a été mené par des militants citoyens il y a près de cinq décennies et nous allons démontrer à l’échelle nationale et mondiale que nous soutenons les actions environnementales et climatiques grâce aux militants citoyens qui se battent aujourd’hui ».

L’événement a été présidé par la co-fondatrice de Global Green, Diane Meyer Simon, et coprésidé par Sarah Meyer Simon et Rachel Simon. Les sponsors partenaires de l’événement incluent notamment Earth Friendly Products, le fabricant des détergents à lessive ECOSTM, des produits nettoyants Baby ECOSTM et de plus de 200 autres produits ménagers respectueux de l’environnement, ainsi que Flaunt, Lux and Eco, Kind Traveler, ICElandic, Fetzer Vineyards et LACARGUY.