A propos | Critères Catégories Candidatures 2013Lauréats | Média | Publications | Liens Utiles | Contacts

Le Gouvernement de Suède – notamment via l’Agence Suédoise de Services de Secours (SRSA), désormais intégrée dans l’Agence Suédoise de Protection Civile (MSB), avec l’Agence Suédoise de Coopération pour le Développement International (SIDA)  qui a financé la plupart des déploiements de la SRSA- a été l’un des acteurs les plus prédominants dans les efforts pour préparer, et répondre aux urgences environnementales dans le monde.

En Juin 2007, la Suède a organisé le septième sommet de l’Advisory Group on Environmental Emergencies (AGEE 7), un forum mondial organisé tous les deux ans, et rassemblant les acteurs clés –représentants du gouvernement, experts environnementaux et gestionnaires des catastrophes- du monde entier pour partager les informations, l’expertise et les enseignements tirés pour améliorer la prévention, la préparation et la réponse aux urgences environnementales. L’AGEE 7 a donné naissance à l’Initiative Rosenberg, nommée d’après la localisation de la ville où avait lieu la réunion en Suède. L’Initiative, visant à renforcer la préparation et la réponse internationales aux urgences environnementales, est composée de trois Domaines Thématiques, à savoir : TA1 : Plaidoyer et Renforcement des Capacités ; TA2 : Renforcement des Systèmes de Gouvernance Internationale ; et TA3 : Aspects opérationnels de la Provision et de la Réception d’une Assistance.

La Suède, via la SRSA, a joué un rôle important dans la conception et la participation à la Formation pilote sur les Urgences Environnementales (EET) organisée en Août 2008 aux Pays-Bas. Un programme complet –couvrant un ensemble de questions telles que la réponse des Nations Unies aux catastrophes naturelles et aux urgences environnementales, la préparation individuelle aux missions, la gestion de l’information, la gestion du stress et la sensibilisation culturelle, a été développé pour garantir que les participants à la formation soient prêts  à partir en mission à l’issue de la formation.

Basé sur les retours des participants du cours, le programme et la méthodologie ont été revus par le Steering Committee, dans lequel la Suède est un membre clé, afin de déterminer les moyens les plus appropriés de mener une EET générique. Cela contribue grandement à l’objectif global de renforcer le système international de réponse environnementale, ainsi qu’à améliorer la résilience des pays vulnérables.

La Suède a aussi travaillé en étroite collaboration avec le Groupe Commun PNUE/BCAH de l’Environnement sur la conception et la mise en œuvre du cours de l’OTAN « Partenariat pour la Paix » sur les Opérations pour les Catastrophes Environnementales. Le cours « Partenariat pour la Paix » de l’OTAN est un programme pour la coopération bilatérale pratique entre les pays partenaires individuels et l’OTAN. Il permet aux pays partenaires de construire une relation individuelle avec l’OTAN, choisissant leurs propres priorités pour la coopération.

La Suède a fréquemment contribué à l’expertise dans le domaine de la réponse aux urgences environnementales. A cette fin, un tableau de service a été établi avec des experts associés de réserve. Certaines des missions les plus récentes ont compris : le déploiement d’experts par le biais de missions UNDAC en réponse à l’Ouragan Dean en Jamaïque en Août 2007 ; l’Evaluation Environnementale Rapide en réponse à l’Ouragan Felix au Honduras en Septembre 2007, en réponse au Cyclone Nargis à Myanmar en Mai 2008, et en réponse à un ferry naufragé contenant une cargaison toxique en Juillet 2008 aux Philippines. En Novembre 2008, l’expertise de la Suède a permis de répondre à des questions de gestion des déchets post-catastrophe suite à la Tempête Tropicale Hanna et à l’Ouragan Hike sur les Iles Turques-et-Caïques, et en Février 2009, le pays a fourni une évaluation de risques géologiques suite aux fortes précipitations qui ont affecté le Honduras en Septembre/Octobre 2008.

La Suède a également été un soutien clé de l’exercice Triplex en Septembre 2008, à la frontière entre la Norvège et la Suède. Un élément majeur de l’exercice était la coopération et la coordination internationales à la réponse aux urgences environnementales, dans le cadre d’une catastrophe naturelle de grande échelle. 

Articles Associés: